Décoration dune chambre denfant déco chambre enfant doctissimo
On vous présente cette semaine une chambre denfant mixte idéale pour un garçon
Psycho Décoration Chambre D’enfant Doctissimo

Psycho Décoration Chambre D’enfant Doctissimo Psycho Décoration Chambre D’enfant Doctissimo

La zen-attitude est donc de mise. A la maison, on recrée aussi une ambiance zen, en privilégiant les couleurs douces, sans surcharger la chambre. On mise sur le blanc et on évite le rouge, le jaune, le bleu ou autre couleur flashy qui pourrait perturber le sommeil de votre enfant.

Transposer les principes pédagogiques de Maria Montessori à la maison, c’est possible ! Déco, rangements, jouets… nos conseils et astuces pour aménager une chambre Montessori.

La zone de jeu étant une zone stimulante, on y adaptera les couleurs, au détour d’un tapis par exemple, en fonction du caractère de l’enfant. ” Dans cette zone, comme dans le reste de la chambre on adapte les couleurs en fonction de l’âge et de la personnalité de l’enfant. Il est agité, hyperactif ? On évitera les couleurs trop toniques qui vont stimuler d’autant plus ses sens. Il sera plus dispersé, il aura du mal à dormir… Il est introverti ? Du jaune, du vert pomme, du pistache l’aideront à s’extérioriser” nous explique l’organisatrice de stages en psycho-décoration.

Source : Espaces d’harmonies pour les enfants, l’univers de la psycho-décoration d’Alexandra Viragh et Mirella Voulzy

La chambre de l’enfant est bien différente de celles des adultes. C’est un lieu refuge qui abrite ses jeux, ses secrets, ses craintes et sa personnalité en devenir. Un lieu incontournable qu’il convient d’harmoniser et d’organiser de façon à ce que les bambins s’y sentent bien et puissent développer leur potentiel. Un lieu de vie qui devrait également permettre de calmer et d’apaiser leurs petites faiblesses.

La psycho-décoration, comme le Feng Shui, prend en compte de très nombreux éléments que l’on adapte en fonction des configurations, des personnalités. ” Avec la psycho-décoration, on n’est pas dans le dogme. L’idée est d’adapter, de faire des essais”. Toutefois, pour bien démarrer, quelques éléments de bases sont à prendre en compte pour imaginer une chambre d’enfant harmonieuse où il fait bon vivre, dormir, s’amuser et s’évader.

Enfin, dans la pédagogie Montessori, on remet toujours le matériel en place. Contrairement aux idées reçues, la liberté de choisir l’activité que l’on veut ne signifie pas que l’on peut faire n’importe quoi. Dès le plus jeune âge, on incite son enfant à ranger ses jeux quand il a fini. Une autre façon de développer l’apprentissage de la vie en communauté, le respect des règles. Et en plus, cela fait moins de boulot pour les parents !

L’apprentissage par le concret était aussi l’une des convictions de Maria Montessori. En clair, avant la théorie, on commence par la pratique. Pour apprendre à compter, par exemple, on manipule des boules, des coquillages, ou tout autre trésor ramassé. On développe sa dextérité en touchant les matières : chaud, froid, mou, dur, lisse, grumeleux. On dit oui aux livres à toucher, aux jouets à sentir (que l’on peut fabriquer soi-même) et à la peinture à doigts. Sans oublier la cuisine (et le rangement ensuite) ! Les expériences se forment par leur diversité, en évitant d’empêcher les enfants de faire des choses.

Concrètement, on oublie le lit-mezzanine et l’armoire géante (mais pratique) de l’arrière-grand-mère. Les meubles doivent être à la hauteur et à la portée de votre bambin.

Dans les écoles Montessori, pas question pour un enfant de découvrir une activité seul, sans un adulte. Pour pouvoir jouer avec du matériel, l’enfant doit le connaître. Ce qui veut dire, qu’il est forcément adapté à son âge.

Une des bases de la pédagogie Montessori est de favoriser le développement naturel et l’autonomie des enfants, dès leur plus jeune âge.

A la maison, on transpose la même règle : commencez par découvrir ensemble le joujou, avant de le laisser à votre enfant, en étant sûr(e) qu’il/elle a compris(e) son fonctionnement. Si vous ne savez pas comment le jouet marche, c’est qu’il n’est pas non plus adapté à votre bambin. L’essentiel est de respecter le développement de votre enfant, en évitant la surenchère (“le mien savait faire de la tablette à 2 ans…”). Par exemple, avant de lui apprendre à pédaler, investissez dans une draisienne.

Avant toute chose, on veille à ce que la pièce baigne complètement dans la lumière car comme met en garde l’experte ” la démotivation est l’effet le plus commun produit par le manque de lumière !”. Pour un ado studieux, place donc à la lumière. Et l’on fait attention à ne pas mettre le bureau face à un mur ce qui pourrait provoquer l’ennui et stopper la réflexion. ” On n’étudie pas face à un mur car cela entraine un manque d’inspiration, et il y a aussi un sentiment de punition, comme lorsque l’on mettait les enfants aux coins”. A l’inverse, le positionner face à une fenêtre risque d’entrainer de la dispersion et de la flânerie. La position idéale ? ” Le bureau doit être tourné vers l’intérieur de la pièce, avec un mur dans le dos et une vue directe sur la porte. Si la chambre est petite, on place le bureau sur roulette de façon à garder le bureau face à un mur si cela est plus pratique et pouvoir le déplacer au moment du travail”.

Pour finir, lors de l’aménagement de la chambre de votre enfant, gardez en tête les règles de bons sens et essayez de vous mettre dans la peau d’un enfant (selon sa taille et ses préférences), sans surcharger sa chambre (comme dans les émissions déco, on revient à la simplicité, on doit pouvoir respirer).

Aménagement de la chambre d’enfant : les grands principesRéfléchir avant d’agir

Vous venez d’emménager dans un nouveau logement ? Vous avez décidé de vous lancer dans la décoration de la chambre de votre enfant ? Voici quelques conseils pour vous aider dans cette tâche qui n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Club Doctissimo – Annuaire des Doctinautes – Chat – Blogs – Albums photos

D’après Alexandra Viragh, les couleurs laissent une empreinte sur la psyché enfantine. La palette de couleurs et ses variantes influent sur nos émotions. ” Le bleu, le vert, le beige, le marron, le violet, le gris, le noir font parties des couleurs maternelles, dites « froides ». Elles contribuent au calme, à l’écoute, au déploiement des émotions, quand les couleurs paternels dites « chaudes » comme le rouge, l’orange, le jaune, le blanc, le rose, le fuchsia, le doré et l’argenté encouragent plutôt la volonté, l’action, l’intellect, l’affirmation de soi”.

Côté matière, on privilégie le naturel : laine, coton bio, chanvre, bambou… Exit les matières synthétiques ! On ne fait pas non plus l’impasse sur un tapis ou une moquette, sur laquelle l’enfant pourra confortablement s’amuser.

Les enfants passent beaucoup de temps dans leur chambre à jouer, à s’inventer des univers et des personnages. ” L’important est de le faire un espace de jeu dans un environnement protégé, avec un sol désencombré, car les enfants passent beaucoup de temps au sol”. Côté couleur, on évitera le gris dans cette zone de jeu, comme dans le reste de la chambre car ” cette couleur a un effet néfaste sur les enfants. Elle rappelle le ciel gris, l’incertitude, le brouillard. C’est une couleur qui met l’enfant en mode nuit”.

Question sécurité, bannissez au maximum tous les risques. En effet, Maria Montessori souhaitait limiter les interdits. Bloquez les prises, prévoyez des bloque-portes inaccessibles aux petites mains et retirez les objets potentiellement dangereux (déco lourde) pour ne pas avoir à dire à votre enfant : ne touche pas à ça, ne monte pas là-dessus…

La chambre de l’enfant est bien plus qu’un lieu dédié au sommeil. Véritable espace de vie, la chambre est le lieu où sa créativité, sa liberté s’expriment, où son imaginaire se déploie. Alexandra Viragh, fondatrice de la psycho-décoration, sorte de Feng Shui à l’occidental, nous donne quelques clés pour comprendre la psycho-décoration et l’importance du choix des couleurs, des objets ou de l’orientation du mobilier dans la chambre de nos enfants.

Pour recevoir nos newsletters ou modifier votre inscription, veuillez saisir votre email

Les principes d’éducation de Maria Montessori ont été prévus pour des enfants à partir de 3 ans. L’âge parfait pour redécorer la chambre de votre bambin ! Parmi les clés Montessori, on retrouve l’apprentissage de l’autonomie, l’importance du jeu, la manipulation concrète d’objets, l’éveil des sens… Comment transposer ces principes dans la déco enfantine ? Explications.

On vient de le voir, le rangement est essentiel dans l’approche Montessori. A la maison, ça donne quoi ? On prévoit des compartiments bien identifiés (pictogramme et mots) pour les vêtements de son enfant (chaussettes, tee-shirt, culottes, pulls..), ses chaussures, son matériel de bricolage (crayons, papier, peinture..) et ses jouets (surtout les petites pièces qui s’éparpillent facilement). Aux gros casiers fourre-tout, on préfèrera les boîtes ou les tiroirs, clairement identifiés, pour s’y retrouver plus facilement.

Comment ? En faisant appel notamment à la psycho-décoration. Un principe de décoration et d’harmonisation des espaces où le bien-être est roi, un mouvement institué par l’experte en Feng Shui, Alexandra Viragh. ” La psycho-décoration est une approche élaborée de disciplines orientales comme le Feng Shui et la Vastu Shastra, l’aspect ésotérique en moins. La psycho-décoration se base sur nos références communes d’Occidentaux. On y interprète par exemple les couleurs en fonction de notre nature”.

On n’oublie pas non plus la règle selon laquelle l’enfant doit avoir accès à ses jeux quand il le souhaite. En clair, ils doivent être à sa portée et facilement accessibles.

Décorer une chambre d’enfant nécessite d’observer quelques règles de base. La première d’entre elles est bien sûr que l’enfant se sente bien dans cette chambre. Il va y passer beaucoup de temps, pour y dormir, pour y jouer, pour y faire ses devoirs, etc. Toute la difficulté est donc de concilier dans une seule pièce plusieurs espaces : un coin douillet, un autre attrayant, un troisième dédié au calme.

Si la place du lit et du bureau est primordiale (cf plus bas), il est bon de prendre également en compte :

Dans les chambres sombres car mal exposées, on triche un peu en plaçant par exemple un miroir sur un mur latéral de la fenêtre afin de redistribuer la lumière et agrandir l’espace (à condition que le miroir ne reflète pas sur le lit) ; en utilisant des lumières d’appoint dirigées vers le plafond.

Une chambre d’enfant va forcément contenir un coin sommeil, avec lit (si possible évolutif), table de nuit et lampe de chevet. A ce sujet, et puisqu’il est aussi question de sécurité, on évitera les spots qui viennent se clipser sur le lit. Le coin jeu est à aménager au goût de chacun avec une règle d’or : multiplier les rangements, même s’il s’agit de simples caisses ! Si vous souhaitez habituer votre enfant à l’ordre, préférez des niches, étagères, bacs à jouets, etc., placés à sa hauteur. Enfin, à partir du CP, le coin bureau est nécessaire. Optez toujours pour une chaise confortable et un plateau suffisamment grand.

Les enfants bougent, jouent, salissent, ont la fâcheuse habitude de laisser des traces de doigts ou de prendre les murs pour des supports à dessin. Une seule priorité en matière de revêtement, qu’il soit mural ou au sol : prendre des matériaux solides, durables et lavables. En peinture, on optera pour une couleur acrylique satin (moins toxique que la peinture glycéro).

Pour favoriser au maximum l’autonomie, on prévoit une armoire à sa hauteur pour l’apprentissage de l’habillement. Il doit aussi pouvoir se chausser seul sur un banc ou une chaise. Sans oublier, le porte-manteau et les étagères.

La lecture, la musique et la découverte de l’art (en accrochant par exemple des reproductions ou les œuvres de son enfant) sont autant de manière d’appliquer la pédagogie Montessori.

Agité, instable : vert doux, tilleur, turquoise clair Bavard, dispersé : bleu, lavande, indigo Sommeil léger : housse de couette en saumon ou vert Timide : touches de rouge et jaune Démotivé, ennui : orange, touches multicolores

Des revêtements solides, des couleurs multiplesQuels revêtements choisir ?

Le lit, par exemple, doit être bas et ouvert pour que votre enfant puisse se lever facilement, sans l’aide d’un adulte, pour aller, par exemple, aux toilettes. S’il y a des obstacles à franchir, il y a fort à parier qu’il ait peur, surtout la nuit. A ne pas oublier : on investit dans une couette plutôt que des draps. Ainsi, votre grand pourra faire son lit tout seul.

A noter, être positionné dos à la porte place inconsciemment l’ado dans un sentiment d’insécurité : impossible de voir qui pénètre dans la chambre, impossible d’être totalement concentré car il sera d’instinct sur ses gardes.

Alexandra Viragh explique que la lumière ” est l’équivalent de la respiration. Une pièce mal éclairée s’apparente à des poumons encombrés”. Dans la chambre de l’enfant, la part belle doit être faite à la lumière, naturelle de surcroit. On ne laisse pas une chambre plongée dans la pénombre au risque d’engendre ” un manque d’énergie”.

De manière générale, on fait la part belle aux jouets naturels en bois, en bannissant au maximum le plastique. Bien évidemment, à l’époque de Maria Montessori, au début du XXe siècle, les jouets électroniques n’étaient pas en vogue. Elle qui vivait dans le concret, on peut raisonnablement penser qu’aujourd’hui, elle serait contre les joujoux high-tech.

Avant toute chose, commencez par vous demander quel thème et quel rôle vous souhaitez donner à la chambre d’enfant. Dans la majorité des cas, il va falloir moduler la pièce pour que l’enfant puisse y faire toutes ses activités. N’oubliez pas non plus que dès 3-4 ans, un bambin est capable de donner son avis et qu’il vaut mieux le lui demander avant d’envisager une chambre pirate s’il aime les dinosaures. Cela dit, un enfant change aussi rapidement d’avis que de héros ou d’héroïne. Méfiance donc si à 4 ans, la chambre de ses rêves est un lit Spiderman et tous les meubles assortis – ou Hello Kitty pour une petite fille. Mieux vaut personnaliser les accessoires comme le linge de lit, les stickers… pour ne pas avoir à tout refaire un an après ! On peut ainsi choisir des meubles plus classiques et ensuite accessoiriser la chambre à loisir.

Forum Santé Forum Beauté Forum Famille Forum Cuisine Forum Nutrition Forum Psychologie Forum Loisirs Forum Voyages Forum Environnement Forum Mode Forum Sexualité Forum Vie pratique Forum Médicaments Forum Forme et sport Forum Grossesse et bébé Forum People Forum Animaux Forum des Blogs

Dans les salles de classe Montessori, les enfants ont la liberté de se déplacer et de choisir leur activité, mais ils doivent chuchoter.

Newsletter Hebdo Newsletter Vidéo Newsletter Test Newsletter Beauté Newsletter Recette Newsletter Sexo Développement Personnel

– Toutes les symboliques destructrices de violence, de feu, de mort ; – Le noir : il rappelle l’insécurité, la nuit, l’absence de mère ; – Dormir avec un portable allumé ; – Les multiprises et les chargeurs à côté du lit ; – Les lits en métal car le métal capte les ondes ; – Les bureaux en métal car créent une distance

Maria Montessori était aussi convaincue de l’importance de manipuler les matières pour développer la créativité. On pense à installer un petit bureau et une chaise à sa taille pour les activités artistiques (peinture, gommette, pâte à modeler, dessin…).

Si le rose pour les petites filles et le bleu pour les petits garçons restent de grands classiques, ils ne sont bien sûr pas obligatoires. D’autres couleurs peuvent parfaitement décorer une chambre d’enfant, à commencer par tous les tons pastel. Pour les garçons, le vert est une idée séduisante. Pour les filles, l’orange apporte gaieté et fraîcheur. Vous pouvez aussi créer une ambiance tranquille avec des tons neutres comme le gris et le beige. Un esprit vitaminé est à l’inverse amené par un mélange de couleurs. Attention toutefois aux associations malencontreuses !

” Les baby-phones sans fil, les connexions Wi-Fi, sont autant de choses à proscrire. Par principe de précaution, on optera pour les versions filaires et quand cela n’est pas possible, on éteint complètement les appareils (pas de mode veille) pendant la nuit”.

Mieux vaut quelques jouets bien choisis qu’une profusion de jeux oubliés dans un coin et qui, de plus, vous encombreront.

Merci à Alexandra Viragh pour ses informations. Copyright illustration : Seán O’ Brogáin

Pour les ados, la chambre est aussi un lieu de travail, ils y font leurs devoirs attablés à leur bureau d’où l’importance de placer judicieusement cet espace qui accueillera leur labeur. ” L’emplacement du bureau a un impact sur la vie familiale, explique Alexandra Viragh. S’il est mal agencé, l’ado fera ses devoirs dans la salle, dans la cuisine, dans un lieu où il se sent bien et cela aura un impact sur l’ensemble de la famille”.

Quelques choix de couleurs selon la personnalité de l’enfant

Si la chambre doit être occupée par deux enfants ou plus, il est essentiel que chacun ait son espace d’intimité. Un grand rideau, un paravent ou une étagère centrale peuvent parfaitement couper la pièce en deux. Chaque enfant, qu’il ait un lit individuel ou que vous optiez pour un lit superposé, doit avoir son propre éclairage.

Comme pour l’espace de travail, le sentiment de sécurité est important. Première chose, le lit doit avoir une vue directe sur la porte : ” L’enfant doit pouvoir voir la porte”. Par ailleurs, pour renforcer ce sentiment de sécurité on éloignera dans la mesure du possible le lit de la porte et surtout on disposera la tête de lit contre un mur, toujours dans ce souci de protection. Car selon Alexandra Viragh, ” pour plonger dans un sommeil réparateur, l’enfant doit se sentir en sécurité. Or, un lit dont la tête n’est pas protégée par mur ou ne donnant pas directement sur la porte place l’enfant ou l’ado dans un sentiment d’insécurité. Pour être serein, il a besoin de maîtriser son environnement en voyant qui rentre dans la chambre”.

Comme le rappelle Alexandra Viragh, la psycho-décoration doit être envisagée comme un plus dans la vie de l’enfant et non comme une pression supplémentaire pour les parents. ” C’est une approche complète et assez simple à mettre en place. Il suffit de la considérer comme une hygiène de vie !”.

Related Images of Psycho Décoration Chambre D’enfant Doctissimo
Quel matelas choisir pour bébé
La
Am nagement feng shui d une chambre de b b style scandinave
Le feng shui dans les chambres denfants
Chambre feng shui orientation du lit feng shui tradition
Déco de la chambre
Chambre enfant mauve bambins déco
Ambiance de la chambre côté déco
Miroir
Ultra tendance les coloriages xxl permettent de développer la créativité des enfants et de les occuper pendant de longues dizaines de minutes
Feng
Chambre montessori
Un charme indoor outdoor que vous pouvez renforcer avec un tapis directement inspiré de la nature et quelques coussins connotés
Montessori 3
Feng shui chambre pour enfant conseils pratiques organiser
Chambre denfant 15 idées déco à piquer sur pinterest
New posts
Chambre de b b un am nagement feng shui tout en harmonie
Related Post of Psycho Décoration Chambre D’enfant Doctissimo
Meubles En Rotin Maurice

Meubles En Rotin Maurice

Meubles En Rotin MauriceMeubles En Rotin Maurice Meubles En Rotin Maurice . . . . . . . . . […]
Ecole D’architecture Plan De Masse Moderne

Ecole D’architecture Plan De Masse Moderne

Ecole D’architecture Plan De Masse ModerneEcole D’architecture Plan De Masse Moderne Ecole D’architecture Plan De Masse Moderne . . . […]
Eclairage Salle De Bain

Eclairage Salle De Bain

Eclairage Salle De BainEclairage Salle De Bain Eclairage Salle De Bain . . . . . . . . . […]
Best Chambre Adulte Couleur Pastel Gallery

Best Chambre Adulte Couleur Pastel Gallery

Best Chambre Adulte Couleur Pastel GalleryBest Chambre Adulte Couleur Pastel Gallery Best Chambre Adulte Couleur Pastel Gallery . . . […]