30 Puits Extraordinaires Que Vous Ne Trouverez Pas Dans Une Maison Moyenne

February 12, 2018 8:49 am by ramsaystirling
Extension de 103 m2 accolée à une maison individuelle dans un petit hameau le volume
Au milieu dun hameau verdoyant et protégé proche de toutes les commodités
30 Puits Extraordinaires Que Vous Ne Trouverez Pas Dans Une Maison Moyenne

Aides gouvernementales Calendrier 2011 Calendrier 2012 Calendrier salons 2011 Alsace Aquitaine Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardennes Franche Comté Haute Normandie Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées PACA Paris-Ile-De-France Pays-De-La-Loire Poitou-Charentes Rhône-Alpes Conseils & astuces maison Développement durable Eco-quartier Eco-Zapping insolite NEWS du salon virtuel News Eco-Architecture NEWS Eco-Construction autocontrustion Construction modulaire maison BBC NEWS Eco-Energies NEWS Eco-Habitat Ameublement biodiversité chauffage écologique climatisation écologique climatisation naturelle Décoration Design Domotique éclairage Eco-tourisme électricité électroménager gestion de l’eau huisseries Innovations Jardin piscine naturelle potager de balcon Qualité de l’air recyclage des déchets WC – Toilettes News Eco-Immobilier BBC DPE News ECO-Rénovation chauffage Isolation

Tags : béton, béton écologie, béton écologique, construction BBC, durée de vie béton, fabrication parpaing béton, humidité béton, inconvénients béton, matériau BBC, matériau construction, parpaing béton, parpaing naturel, problèmes béton

Fondations : combien ça coûte ?Difficile de chiffrer précisément les fondations, chaque projet relevant du cas par cas. Notez toutefois que des fondations spéciales peuvent alourdir le budget maison. La facture, dans ce cas, peut atteindre 15 ou 20.000 € de plus par rapport au budget initial. Pour éviter cet écueil, mieux vaux faire une étude de sol et signer un Contrat de construction-loi de 1990, un cadre juridique qui sécurise votre projet sur les plans techniques et budgétaires (voir par ailleurs).

Pour répondre à cette question nous avons dû enquêter sur les performances du béton en tant qu’isolant thermique et phonique… Et nous vous le disons derechef les résultats de ce matériau dans ces domaines sont peu flatteurs, à en faire même rougir de honte nos murs grisâtres !

Le diagnostic terrainLe vendeur de votre terrain doit vous fournir un Etat des risques naturels, miniers et technologiques (ENRT) si la parcelle est située dans un secteur relevant d’un plan de prévention des risques technologiques, d’un plan de prévention des risques naturels prévisibles ou dans une zone de sismicité. Ce document est annexé au compromis de vente, ce que le notaire doit vérifier. Plus d’infos sur www.anil.org et www.qualiteconstruction.com

Mais la qualité de vie chez-soi ne se résume pas à une maison bien isolée, encore faut-il une ventilation optimum et que l’humidité soit régulée. Et là encore le bât blesse avec le béton, ce dernier est totalement hermétique à l’humidité, la laissant prisonnière à l’intérieur comme à l’extérieur. Et cette source d’inconfort est grande, c’est un peu comme si pour suivre la mode nous nous habillions tous les jours en combinaison de plongée !

Votre objectif : obtenir le maximum d’informations au stade de la recherche du terrain. Certains indices peuvent en effet vous renseigner sur la nature du sol, laquelle conditionne les fondations donc le prix de la maison. Des murets fissurés ou des arbres inclinés, par exemple, peuvent indiquer que la parcelle est instable. Une enquête auprès des voisins ou de la mairie peut vous donner des renseignements.

Si le terrain est solide, bien drainé et cohérent à partir de sa surface, la maison peur reposer sur un dallage sur terre-plein. C’est une simple dalle qui recouvre la terre. Mais cette technique est bien moins efficace que le vide sanitaire. A partir des fondations, un mur de trois ou quatre rangées de parpaings est posé. On y dispose les longrines reliées par des chaînages. Entre les longrines, on pose les entrevous isolants. Du coup, le plancher bas de la maison ne repose pas sur le sol, ce qui le met à l’abri de l’humidité et renforce l’isolation. Le vide sanitaire s’adapte à toutes les configurations de terrain, il permet de faire facilement passer les canalisations… Bref, il ne présente que des avantages !

Une fois isolants et tuyaux posés, une dalle en béton autoplaçant est coulée.© KP1

On retrouvera donc dans nos mortiers et parpaings, certes en faibles quantités, des sels inorganiques de sodium et de calcium, des nitrates de calcium et de sodium ainsi que d’autres produits chimiques permettant ainsi de rendre le produit final plus souple, plus résistant, hydrofuge ou encore séchant plus rapidement. Bien que ne représentant qu’environ 5 % du mélange total, ces substances acides ne sont pas pour la plupart sans impact sur l’environnement.

Fondations sur semelles filantes, un procédé adapté aux terrains sans défauts particuliers.© Marc Loiseau

Grande maison Maison avec piscine Maison contemporaine Maison en bois Maison familiale Maison moderne Maison plain-pied Maison provençale Maison traditionnelle Maison à étage Maison écologique Pavillon classique Petite maison

Le béton est sans doute un matériau extraordinaire pour la construction de ponts, de tunnels ou de barrages, mais pour les murs de nos maisons nous disons non ! D’autant plus que des choix plus respectueux de l’environnement et apportant plus de confort existent comme le bois, le chanvre, la paille ou même encore la pierre.

Comme nous venons de le faire remarquer le béton est  omniprésent sur notre territoire.  En balayant du premier coup d’œil les innombrables zones pavillonnaires construites dans les années 80 on remarque également que le béton vieillit mal. En effet, bien que très dur il traverse mal les épreuves du temps. Il est donc paradoxal que les français qui en règle générale souhaitent construire pour l’éternité aient plébiscité en masse ce matériau, à moins qu’ils se soient laissés berner par son apparente solidité.

Certaines parcelles, au sol meuble, n’offrent pratiquement pas de portance. Dans ce cas, des micropieux sont employés. Il s’agit de forer des trous de 6 à 30 m de profondeur selon les cas. Ils sont remplis de béton et contiennent, dans leur partie sommitale, un ferraillage en acier. C’est ici que sont posées les longrines destinées à recevoir entrevous, caissons isolants, membranes d’étanchéité et autres dalles en béton autoplaçant.

Pour résumer le tout, la fabrication du béton dans son ensemble est responsable de 7% à 8% des émissions totales de CO2 à l’échelle mondiale… Un chiffre qui fait froid dans le dos, surtout quand on pense que le béton n’apporte pas le niveau de confort auquel tout un chacun devrait bénéficier.

Une étude de sol permet d’identifier les qualités du terrain et de choisir les fondations ad hoc.© Fondasol

Tout sauf : les parpaings béton dans les murs de nos futures maisons

Cette semaine nous nous sommes réunit pour un grand TOUT SAUF ! Chez certains on parle des OGM, chez d’autres des pesticides dits « écolos » ou bien encore du mauvais emploi du terme « écologique » dans la construction. Chez d’autres on nous rappelle qu’on peut agir pour la planète avec des gestes simples sans pour autant en oublier le plaisir !

vertissimmo.com est un salon virtuel permanent dédié à l’éco-habitat/construction et aux énergies domestiques propres. Il permet découverte et prises de contact simples & rapides entre professionnels & particuliers & prescripteurs tout en limitant déplacements et émissions de CO2.

Via ce blog, nous vous présentons l’actu éco-habitat/éco-construction sans frontières, nos coups de coeur, nos questions et nos idées… Bonne lecture !

Avant de poser les fondations, on procède au décapage de la parcelle© Marc Loiseau

Remblai, eau, pente : trois exemples de terrains difficiles, qui nécessiteront des fondations spéciales.© Verbeke

Si votre terrain ne présente pas de problèmes, la maison reposera sur des fondations peu profondes (80 cm en général) sur semelles filantes. Des tranchées sont creusées, suivant la forme de la maison. On y coule du béton armé sur lequel des blocs béton seront posés. Il est également possible de poser un radier. Cette dalle de béton, à employer sur un sol de moins bonne qualité mais sans problème majeur, répartit les charges de façon homogène. Une fois ces ouvrages prêts, le plancher bas est posé.

33 réponses pour “Tout sauf : les parpaings béton dans les murs de nos futures maisons”

cosmétiques bio Lait d’anesse Lampes bois Lingerie coton bio Produits bio Produits soin Mer Morte

Choix techniques pour une maison solide et durable 4- Quel type de fondations employer ?

Le mieux, c’est de faire réaliser une étude de sol dite G2 Mission Avant-Projet (G2 AVP, norme NF 94-500). Si vous êtes propriétaire de la parcelle (ou, à tout le moins, si le compromis de vente pour le terrain est signé), vous ferez appel à un géotechnicien. Il procède à des carottages là où la maison sera implantée, ce qui lui permet de connaître précisément la nature du sol.

Pour finir concentrons-nous sur un sujet qui est aujourd’hui incontournable et qui nous touche particulièrement : l’environnement.

Une fois le chantier terminé, les fondations sont couvertes par la garantie décennale. Pour faciliter sa mise en œuvre, vous devez obligatoirement souscrire une assurance dommages-ouvrage (articles L 242-1 du Code des assurances et L 111-30 du Code de la construction). Lorsqu’un sinistre survient, l’assureur vous indemnise et se retourne ensuite contre les responsables. Les particuliers qui ne prennent pas de dommages-ouvrage devront prouver la responsabilité des fautifs. Ce qui est aussi long que compliqué. Voire impossible si l’entreprise mise en cause a fermé boutique.

Esra [Terra Cités] : Tout sauf la maison BBC pseudo “écologique” !

Vous communiquerez cette étude de sol au constructeur. Ce dernier fera alors réaliser une étude béton par un bureau d’études spécialisé. Et le type de fondations à employer – donc leur coût – pourra être fixé. Comptez trois à quatre semaines de délais et un prix de 1.000 à 2.500 € selon la pente du terrain, la surface de la maison, la proximité de la route. Si vous n’êtes pas propriétaire de la parcelle, vous devrez obtenir l’autorisation du propriétaire vendeur pour faire réaliser cette étude de sol.

Acheter son terrain Choisir sa région Définir son projet Contrats & Autorisations Matériaux de construction Isolation Toitures Portes et fenêtres

Si votre terrain est argileux, il est exposé au risque de retrait lors des périodes de sécheresse et de gonflement en cas de fortes pluies. Ce qui peut déstabiliser les fondations et entraîner la fissuration des murs. Certains sols présentent une faible résistance ; c’est notamment le cas s’ils sont remblayés. Vous devrez également tenir compte de la pente, sachant que plus elle est accentuée, plus les travaux d’adaptation seront coûteux. Attention également aux cavités naturelles (sols calcaires par exemple) ou artificielles (galeries souterraines). En zone sismique, des règles de construction spécifiques devront être suivies pour renforcer les fondations. Vous trouverez de nombreuses informations sur le site officiel www.planseisme.fr

Un sol est dit gélif lorsque l’eau qu’il contient, remontant par capillarité, gèle en hiver. Si vos fondations reposent sur un tel sol, l’eau, en gelant, va augmenter de volume. Avec un risque de fissures à la clé. Cet inconvénient est pallié par la garde au gel. Ce terme désigne le niveau de profondeur des fondations à partir duquel elles ne peuvent être soumises au gel et au dégel. La garde au gel varie d’une région à l’autre. En plaine, on compte 25 cm en climat tempéré et jusqu’à 90 cm en Alsace. A partir de 150 m d’altitude, la garde au gel est augmentée de 5 cm par tranche de 200 m d’altitude, quelle que soit la nature du sol.

Nous avons également découvert que mélanger du carbonate de calcium à la chaux produit naturellement du CO2. Il s’agit là d’une simple réaction chimique, ce qui revient à dire que le simple fait de mélanger les ingrédients de la recette du ciment, même sans l’action d’aucune  machine génère du CO2, principal gaz responsable de l’effet de serre. Pour une tonne de ciment produite, 0.35 tonne de CO2 résulte de cette réaction !

Et maintenant attardons-nous sur la qualité de vie en milieu bétonné. La qualité de vie dans une maison fabriquée à base de béton est-elle au rendez-vous ?

Rappelons aussi que l’extraction du sable et du calcaire ne se fait ni au scalpel ni à la pince chirurgicale. Bien au contraire cette activité à un fort impact sur le lit des rivières et falaises qu’elle grignote accélérant donc l’érosion et rendant nos sols plus vulnérables aux intempéries !

Pas de maison sans terrain… Une évidence ! Encore faut-il le trouver. Où chercher, et par où commencer ? Et à quoi reconnaît-on une bonne parcelle…

Cuisines Salle de bains Séjours – Chambres Garage, cave, combles Revêtements de sols Clôtures – Portails Jardin Piscines – Terrasses

Ce message a été posté le lun 31 jan 2011 à 12:00 et appartient à la catégorie Conseils & astuces maison, Développement durable, NEWS Eco-Construction, NEWS Eco-Habitat, News Eco-Immobilier, News ECO-Rénovation .

Vous pouvez suivre le fil des réponses à ce sujet via le flux RSS 2.0 . Les commentaires sont vérouillés.

Appeler les 08 depuis l’étranger c’est à présent possible Communiquez sur vertissimmo Les éco informateurs : le réseau écolo du web au service de l’info Les Matériaux Verts©, fournisseur leader d’éco-matériaux en France

Fondations : objectif sécurité pour votre maison 2- Quels sont les risques du terrain ?

Energies traditionnelles Energies renouvelables Poêles & Cheminées Radiateurs & Planchers chauffants Domotique

Nicolas [Mon panier bio] : Tout sauf les pesticides écolo Sources http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_b%C3%A9ton http://fr.wikipedia.org/wiki/Ciment http://www.francebeton.com/beton.htm http://lebeton.

free.fr/environnement.html crédit photo © PackShot – Fotolia.com

Construction : clés pour un bon solPour construire sur de bonnes bases, il faut bien connaître la nature du sol. Elle va en effet déterminer le type de fondations à employer pour assurer la solidité de l’ouvrage, ce qui permet également de chiffrer précisément le projet. Pour sensibiliser les familles à cette question foncièrement importante, l’Agence Qualité Construction et l’Institut national de la consommation publient régulièrement de nombreuses informations. La dernière en date : un tutoriel clair, complet et très pédagogique qui donne les clés pour bâtir sans fausse note. www.conso.net, www.qualiteconstruction.com

Si vous faites appel à un professionnel travaillant sous le régime du Contrat de construction-loi de 1990, vous bénéficiez d’un cadre très protecteur. Si, après signature du contrat, il s’avère que des fondations spéciales sont nécessaires, les surcoûts sont à la charge du constructeur. Vous signerez un avenant au contrat pour préciser les changements techniques, mais aucune somme supplémentaire ne peut vous être demandée.Avec les autres cadres juridiques (contrat d’architecte, de maîtrise d’œuvre, d’entreprise ou autoconstruction, c’est le particulier qui assume les frais supplémentaires.

Certains ne le savent pas encore mais le béton est un très mauvais isolant, tant contre le chaud que contre le froid. Si vous habitiez une maison construite uniquement en parpaings de béton sans isolant aucun vous pourriez sans conteste savoir à l’intérieur de chez vous quelle est la température du dehors. Preuve chiffrée, l’indice de conductivité thermique du béton est de 0.92 alors qu’il est de 0.16 pour le bois de chêne et de 0.14 pour le bois de noyer ! Plus cet indice est élevé moins le matériau en question est isolant, c’est-à-dire plus il transmet vite à l’intérieur la température de l’extérieur. Comme vous le déduisez donc il faut systématiquement emmitoufler une construction en béton d’un épais manteau isolant, diminuant de surcroit la surface exploitable à l’intérieur ; sans parler du fait que très souvent la laine de verre est utilisée à cet effet, diffusant dans l’air des particules nocives pour la santé et rejetant lors de sa fabrication de grosses quantités de CO2.

Acheter bio moins cher auto-partage Axogreen Boutique déco Charpentier Sologne Développement Durable Emplois verts Jeux concours Marques responsables peak oil Recrutement immobilier web 2.0 vêtements en coton biologique Voiture électrique

Construction : parer aux risques 7- Humidité, termites et fondations

Les lobbies et autres défenseurs de ce matériau vous le feront passer sans vergogne comme relativement propre. Il est vrai qu’en apparence on peut les croire assez facilement, mélanger du sable à de l’eau et des gravillons n’a jamais fait bien mal ! Certes, mais pour faire du béton il faut ajouter du ciment, mélange de silice, aluminium et de carbonate de calcium et de la chaux ; et c’est principalement l’élaboration de ce dernier qui s’avère fortement dommageable pour l’environnement. Outre l’énergie pour l’extraction de ces matières premières et leur transport, le long processus de transformation pour obtenir du ciment nécessite une phase de cuisson à 1450° dans des fours fonctionnant au charbon, au fuel lourd, au gaz ou encore au coke de pétrole. Pas très propre tout ça !

Le coût d’un terrain en secteur diffus ne se limite pas à son prix d’achat. Des frais annexes vont inévitablement venir se greffer. Il vaut mieux les…

D’un point de vue phonique le béton est également un très mauvais élève, ses performances sont là bien moindres que celles du bois ou du torchis ! Un petit conseil donc pour ceux qui penchent encore pour des cloisons en béton, pour une vie la plus épanouie possible nous leur conseillons vivement d’installer la chambre parentale loin de celle des enfants !

Certains sous-sols sont humides. Pour protéger la maison des infiltrations, le constructeur prendra soin de poser un cuvelage. Si les locaux sont habitables (salle de jeux, home-cinéma par exemple), on posera une membrane industrielle assurant l’étanchéité des fondations. Pour les caves et garages, un mortier et un enduit hydrofuge seront nécessaires. Si le terrain est en zone termitée, il fera l’objet d’un traitement spécial pour éliminer ces importuns insectes xylophages (plus d’informations sur termite.com).

© Extraits de la plaquette AQC-INC « Prendre en compte les risques du terrain »

Contrairement aux maisons construites avec des matériaux naturels, une maison en béton ne respire pas.  Nous en voulons pour preuve : avez-vous déjà essayé d’entreposer du bois de chauffage humide dans un appentis en béton ? Autant vous dire que vous ne risquez pas de voir vos bûches sécher ! Pire elles moisiront et pourriront sur place. Pourquoi ? Tout simplement parce que le béton ne laisse pas passer l’humidité !

Les fondations sont terminées. Les soubassements accueillent poutres de béton, isolants et tuyaux du plancher chauffant.© KP1

A partir de 1850 les producteurs français ont commencé à le fabriquer et à le distribuer dans l’hexagone. Par la suite, c’est l’invention des pierres factices et du béton moulé ainsi que du béton armé qui ont permis le développement rapide de l’usage du béton. Ce fût alors le début d’un flirt avec les constructeurs français avant de devenir une véritable passion après la seconde guerre mondiale. En effet, les besoins gigantesques afin de reconstruire la France n’ont pu être satisfaits rapidement que par le béton. C’est ainsi que nous nous sommes mis à empiler des parpaings tous azimuts pour tout type de constructions : maisons individuelles, immeubles de bureaux mais aussi  immeubles collectifs caractéristiques de cette époque, « les grands ensembles ». Ce développement fulgurant a consolidé les magnats du secteur, le béton a littéralement submergé nos villes et campagnes, si bien que depuis cette époque beaucoup d’entre nous ne s’imaginent même pas qu’il existe d’autres matériaux de construction !

Pas question de transiger sur les fondations ! Cet ouvrage enterré assure en effet la solidité et la durabilité de la maison. Plus précisément, elles garantissent sa stabilité dans le temps en répartissant de manière cohérente les charges dans le sol. Mal conçues et mal réalisées, elles peuvent générer des dommages (fissures par exemple), les plus graves pouvant rendre la maison inhabitable.

Autre piste : le site georisques.gouv.fr. Grâce à ses outils interactifs, vous saurez si votre commune d’élection est exposée aux risques géologiques (séismes, sols instables, etc.). D’autres informations concernant les terrains sont disponibles sur les sites www.prim.net et www.qualiteconstruction.com (c’est le site de l’Agence Qualité Construction).

Alimentation BIO Architecte intérieur Cuisine saine & sans gluten Ecowizz Graphiste Normandie Guide d’achat bio écolo Isolation phonique thermique KerBiloute – Autoconstructeurs de Brest Maison passive en Indre-et-Loire (37) Maison passive Lausanne MOB (maison à ossature bois) dans l’Indre (36) Photographe Normandie Radiateur seche serviette Recyclage des emballages Un bureau sur la terre

A partir de maintenant et dans le futur, laissons le béton là où il est déjà utile !

De tous temps les Hommes ont essayé d’élaborer des mortiers, pâtes liantes, dans le but de solidifier et de renforcer leurs constructions. Les Egyptiens, les Grecs et les Romains utilisaient déjà un mélange de chaux, d’argile, de sable et d’eau, mais ouvrons plutôt nos livres d’Histoire à l’année 1818, qui coïncide avec la découverte du ciment moderne par un ingénieur bien de chez nous, Louis Vicat. Il fut le premier à découvrir le principe d’hydraulicité des chaux, à savoir le savant mélange et le parfait dosage permettant l’élaboration d’un mortier qui durcit avec de l’eau. Mais si ce dernier en est le père, c’est l’industriel britannique Joseph Aspdin qui en déposa le brevet et fût le premier à commercialiser le « Ciment de Portland », c’est-à-dire le ciment générique de base.

Radier sur terre-plein, une fondation adaptée aux terrains solides et cohérents.© Extraits de la plaquette AQC-INC « Prendre en compte les risques du terrain »

Heureusement, vous disposez de nombreux moyens pour éviter ces problèmes au demeurant rares dans la construction. De la recherche d’information aux différents types de fondations en passant par la visite terrain, l’étude de sol et les garanties qui vous sont dues, nous vous donnons les principales clés pour bâtir sur des bases solides et durables.

Oui on ne vous apprendra rien le béton est dur et c’est justement sa rigidité qui le rend vulnérable. Qu’une grosse sécheresse s’abatte sur votre région et immanquablement des fissures se formeront sur vos murs en béton. Et nous ne parlons là pas des maisons individuelles construites avec de simples parpaings dans les régions où il arrive à la terre de trembler, au moindre soubresaut tellurique et les murs s’écroulent sur leurs habitants !

Chez vertissimmo nous avons choisi de vous parler du béton, eh oui ce bon vieux béton que l’on trouve partout et que l’on cherche à nous faire avaler à grandes louches de « durable » et de « sain » sous entendu écolo quoi !

Pour commencer on ne le fabrique qu’avec des éléments naturels : du sable, des gravillons, de l’eau et du ciment. Et le ciment, lui, on l’obtient en mélangeant de la poudre de chaux avec du calcaire argileux. Rien de très compliqué en soi. Reste ensuite à maîtriser le bon dosage des ingrédients pour obtenir un béton plutôt ferme ou plutôt souple, c’est selon l’usage qu’on souhaite en faire…Mais petit hic, la prise du béton est extrêmement lente, au bout de 7 jours après sa mise en œuvre on peut espérer obtenir seulement 50% de sa résistance maximale, et 80% au bout de 28 jours ! Pour illustrer ces propos on peut dire que le béton met extrêmement longtemps « à sécher ». Pour pallier à ce problème et pour permettre ainsi de construire toujours plus vite, nos industriels ont eu l’idée d’incorporer des adjuvants à la recette traditionnelle du béton.

Terrains Terrains + Maisons neuves Modèles Constructeurs Plans maison

Cyrille [Ecowizz]: Tout sauf laisser ses appareils en veille pour réduire sa consommation d’électricité

La dalle est achevée. L’étape suivante : l’élévation des murs.© Marc Loiseau

Certes loin de nous l’idée de jeter la pierre sur qui que ce soit, le béton est tellement présent dans nos constructions qu’il est assez difficile de l’éviter. Il faut l’avouer, en France le choix reste encore assez restreint, et pour tous ceux qui montent au crédo nous soulignons le fait qu’une maison en bois par exemple n’est désormais quasiment pas plus chère qu’une maison en béton. Fini donc l’élitisme dans ce domaine !

La Green Team récidive en cette fin janvier pour faire passer un message. Enfin, pas un message, mais plusieurs, chacun le notre, même si au final nos messages se rejoignent.  Assez de désinformation, de greenwashing,  de mensonges, d’empoisonnement ou de culpabilité !

Invisibles mais… fondamentales, les fondations supportent le poids de votre maison et assurent son adaptation au terrain. Mais attention : elles doivent être réalisées dans les règles de l’art pour assurer la pérennité de l’ouvrage.

Si le « bon sol », celui qui supportera le poids de la maison, se situe en dessous d’une couche instable (remblais), on utilisera des fondations sur puits. On creuse des trous de 80 cm de diamètre et de 2 à 4 mètres de profondeur pour atteindre la couche solide. Il en faut neuf pour une maison d’une centaine de mètres carrés. Une structure métal (ferraillage) y est introduite et ensuite, du béton est coulé. Des poutres en béton armé, les longrines, relient les puits. C’est sur ces dernières que les entrevous supportant les isolants seront posés, le tout étant recouvert d’une dalle de béton autoplaçant.

Related Images of 30 Puits Extraordinaires Que Vous Ne Trouverez Pas Dans Une Maison Moyenne
Achetez ou louez des maisons à hermance genève découvrez ici les plus belles offres sélectionnées par nos partenaires pour réaliser votre rêve
Construire une extension les 6 règles à connaître
Nosy be 2018 with photos top 20 places to stay in nosy be holiday rentals holiday homes airbnb nosy be
Achetez ou louez des maisons à st légier la chiésaz vaud découvrez ici les plus belles offres sélectionnées par nos partenaires pour réaliser votre rêve
7 pièces
12 pièces
Maison murcia 016 jpg
5 5 pièces
Sur maison années 30
Une petite maison extraordinaire plus
Needham 2018 avec photos top 20 des locations de vacances à needham locations saisonnières et location dappartements airbnb needham massachusetts
Fourilles 2018 with photos top 20 fourilles vacation rentals vacation homes condo rentals airbnb fourilles auvergne rhône alpes france
Extension bois en rez de chaussée et surélévation bois de l
Vente maison tournai 7500
9 5 pièces
Location vacances maison albufeira
Carcassonne situé en bordure du canal du midi grand domaine comprenant charmante maison de
Fourilles 2018 with photos top 20 fourilles vacation rentals vacation homes condo rentals airbnb fourilles auvergne rhône alpes france
Blog Déco Maison Et Design Intérieur Christiansen Design
Blog Déco Maison Et Design Intérieur Christiansen Design

Blog Déco Maison Et Design Intérieur Christiansen DesignBlog Déco Maison Et Design Intérieur Christiansen Design Nous avons trouvé Elisabethe Christiansen […]

Best Foto Camera Da Letto Images
Best Foto Camera Da Letto Images

Best Foto Camera Da Letto ImagesBest Foto Camera Da Letto Images From Review: Buon soggiorno in… of Best Western Hotel […]

Emejing Chambre Sous Comble Images
Emejing Chambre Sous Comble Images

Emejing Chambre Sous Comble ImagesEmejing Chambre Sous Comble Images Emejing Chambre Sous Comble ImagesRelated Images of Emejing Chambre Sous Comble […]

Objet Déco Bois Pas Cher Vente Lampe Bois Design Tikamoon
Objet Déco Bois Pas Cher Vente Lampe Bois Design Tikamoon

Objet Déco Bois Pas Cher Vente Lampe Bois Design TikamoonObjet Déco Bois Pas Cher Vente Lampe Bois Design Tikamoon 1 […]

Maison De Tour Contemporaine
Maison De Tour Contemporaine

Maison De Tour ContemporaineMaison De Tour Contemporaine « J’aime créer des installations de grande envergure, tout en travaillant le détail. […]

Best Giardini In Terrazza Contemporary
Best Giardini In Terrazza Contemporary

Best Giardini In Terrazza ContemporaryBest Giardini In Terrazza Contemporary Un giardino da vivere con la famiglia. Scopri come trasformare il […]